ok
Les enjeux de l'histoire de la mémoire, retour sur 30 ans d'historiographie et nouvelles perspectives.
24/01/2017 18:00 | Durée 01:36:01

Intervenants : Annette Becker , Historienne, professeure à l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, membre senior de l’Institut universitaire de France. .   Dominique Hache , Responsable de l'Espace Culture, Université de Lille - Sciences et Technologies ; Ancien responsable administratif de l'Espace Culture ; Comédien, théâtre de l’Instant .   Stéphane Michonneau , Professeur en histoire contemporaine à l’Université de Lille, Sciences Humaines et Sociales .  

Depuis une trentaine d'années, les sciences humaines ont déployé beaucoup d'efforts pour aborder la question des mémoires qui a fini par devenir un domaine de spécialité autonome à l'intérieur du champ de recherche. Deux thématiques retiennent l'attention : l'articulation de la mémoire et de l'oubli est aujourd'hui un enjeu important qui mobilise de nombreuses disciplines et dont les impacts politiques ne sont pas négligeables. En effet, la mémoire par nature sélective implique nécessairement un choix qui laisse dans l'ombre des mémoires « oubliées » ou « silencieuses » qui peuvent remonter dans la société sous forme de revendications mémorielles insistantes. Un autre thème est celui des lieux, notamment des villes, qui sont, selon la définition de Pierre Nora, des lieux de mémoire, des opérateurs dynamiques de production des mémoires. Dès lors, les traces des destructions prennent un nouveau relief qui questionne notre relation à l'espace.