ok
Nanomédecine : livraison transdermique de médicaments : au-delà de l’état de l’art
28/05/2018 15:00 | Durée 00:25:40

Intervenants : Rabah Boukherroub , Institut d’électronique, de microélectronique et de nanotechnologie .  

Des remèdes topiques, tels que des crèmes, des gels, des pommades et des bandages, frottés ou appliqués sur la peau, ont été utilisés au cours des siècles. Étant le plus grand organe du corps (1,5 à 2m2 chez les adultes), la peau peut être un bon candidat pour l’administration de médicaments. Cependant, la couche superficielle de la peau qui protège le corps humain contre les produits chimiques toxiques, rend difficile le passage passif de molécules de haut poids moléculaire et hydrophiles à travers cette membrane. Pour répondre à cette limitation, différentes méthodes ont été étudiées pour améliorer la perméabilité de la couche cornée, notamment l‘utilisation de la chaleur comme déclencheur externe pour augmenter la perméabilité de la peau, facilitant ainsi l’administration transdermique du médicament.