ok
La marchandisation du travail social / Journée d’études : Construire de nouvelles légitimités pour le travail social
05/04/2012 11:00 | Durée 01:21:16

Intervenants : Johan Priou , Directeur de l’URIOPSS - Centre (Orléans), docteur en économie, chercheur associé au Centre d’Économie de la Sorbonne, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne .  

La construction d’un « marché du social » fondé sur l’émulation de la concurrence (appels à projets ; nouvelles tarifications ; allègement des normes de fonctionnement ; concurrence des conventions collectives…) vise le développement de services plus nombreux, de meilleure qualité et moins coûteux. Séduisante pour les entreprises, elle peut l’être aussi pour les élus et les citoyens. Pourtant, elle réduit les acteurs à de simples opérateurs prestant des services standardisés, dont le projet et l’inscription territoriale sont occultés. Cette « marchandisation », légitimée par la recherche de la performance, n’est pas sans conséquence pour le travail social.