ok
L’impact de l’enseignement moderne sur l’enseignement secondaire des mathématiques (1891-1902)
31/05/2018 12:00 | Durée 00:57:28

Intervenants : Hervé Renaud , Université de Nantes, Laboratoire Jean Leray .  

En 1890, l’enseignement secondaire français est partagé entre « enseignement classique » et « enseignement spécial ». Le premier, basé sur l’étude des humanités gréco-latines, forme l’élite dirigeante du pays. Le second, originellement à vocation utilitaire, est considéré comme un enseignement de second ordre. En 1891, le Ministre de l’Instruction publique Léon Bourgeois, transforme l’ « enseignement spécial » en « enseignement moderne ». Son objectif est d’en faire un enseignement classique fondé sur une culture scientifique. En mathématiques, la théorie des fonctions dérivées est introduite pour la première fois en classe terminale de l’enseignement secondaire. Durant la décennie qui suit, l’enseignement moderne va concurrencer l’enseignement classique. Cet impact de l’enseignement moderne permet de mieux comprendre certains aspects de la réforme de 1902 qui unifiera l’enseignement secondaire.