ok
Les rois mages à Bethléem : affaire d’étoile ou de planète ?
12/04/2018 17:00 | Durée 01:37:42

Intervenants : Olivier Las Vergnas , Professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Lille, Directeur du SEFA (Département des sciences de l’éducation et de la formation des adultes) ; Ancien vice-président délégué à la culture et au patrimoine scientifique, Université de Lille - sciences et technologies .  

Au tout début du XVIIème siècle, Johannes Kepler propose une interprétation de ce que des textes chrétiens ont appelé "l’étoile de Noël" et qui aurait motivé le déplacement de "Rois Mages" mèdes en Galilée. Selon lui, ce serait les observations d'une conjonction de planètes qui auraient conduit à la prédiction d’une naissance royale au pays des Juifs. Avec une conséquence calendaire non négligeable... dans ce modèle, la naissance de Jesus aurait eu lieu 7 ans plus tôt que ce qu'indiquent les calendriers chrétiens habituels et dans ceux-ci nous devrions aujourd’hui plutôt être en 2025. Mais, au-delà de la simple histoire des phénomènes célestes, ce travail de Kepler interroge bien sûr la nature des mélanges entre herméneutique de textes sacrés et mécanique céleste. Olivier Las Vergnas, professeur en sciences de l’éducation mais aussi historien des catalogues d’étoiles, reviendra sur l'histoire des investigations sur l'étoile de Noël, occasion d'échanger sur la façon dont ce type d’exploration transfrontalière questionne les rapports entre sciences, croyances et éruditions.