ok
Comment garantir un accès légitime au SI par l’authentification à double facteur ?
09/11/2017 10:00 | Durée 00:17:24

Intervenants : Cyril Bras , Responsable du service Système d’Information, CERMAV (CEntre de Recherches sur les MAcromolécules Végétales) – CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) .  

Les recommandations actuelles de l'ANSSI préconisent l'usage d'un mot de passe de 12 caractères minimum combinant majuscules, minuscules, chiffres et caractères spéciaux. SI l'on ajoute la nécessité de le changer régulièrement, sans sensibilisation, il n'en faudra pas plus pour que les post-it fleurissent sous les claviers ou au bas des écrans. Autre problème du mot de passe, il n'y a pas de garantie sur l'identité réelle de la personne qui l'utilise. L'utilisation de l'authentification à double facteur permet de répondre à ces deux problèmes en s'appuyant sur des cartes à puces USB contenant un certificat et protégés par un code PIN.