ok
Approche philosophique de la cartographie
20/10/2015 18:00 | Durée 01:14:44

Intervenants : Alain Milon , Professeur de philosophie, Université Paris Ouest - Nanterre La Défense .   Giorgio Passerone , Professeur, Centre d’Études en Civilisations, Langues et Littératures Étrangères, Université de Lille, Sciences Humaines et Sociales .  

Souvent envisagée comme un instrument d’orientation et de navigation, la carte sert à nous rassurer dans notre lecture du territoire. Mais qu’adviendrait-il si l’on voyageait avec des cartes qui nous désorientaient ? Les cartes qui retiendront notre attention ici sont justement celles qui luttent contre la tyrannie de l’analogie pour nous plonger dans les profondeurs folles de ces contours incertains. Ces cartes sans mémoire effectuent des tracés et se refusent à suivre toute espèce de parcours. Elles nous entraînent ainsi vers des géographies improbables et inconnues. Les cartes incertaines nous offrent l’occasion de marcher immobile à l’intérieur du mouvement comme pour nous dire que les points de fixation que la géométrie spatiale dessine sont d’abord des points de fiction que la géométrie poétique invente.