ok
Etudier et traiter les maladies monogéniques avec les cellules souches pluripotentes
06/05/2010 00:00 | Durée 01:49:05

Intervenants : Marc Peschanski , Responsable de l’Institut des cellules souches pour le Traitement et l’Etude des maladies Monogéniques (I-STEM/INSERM) à Evry .  

Marc PESCHANSKI, Responsable de l’Institut des cellules souches pour le Traitement et l’Etude des maladies Monogéniques (I-STEM/INSERM) à Evry, dédié à l’exploration du potentiel thérapeutique des cellules souches dans les maladies génétiques rares, Marc PESCHANSKI a aussi récemment reconstitué un épiderme à partir de cellules souches embryonnaires humaines, très utile pour le traitement des brûlures. Après avoir travaillé sur la neurophysiologie et l’anatomie de la douleur à Paris et à San Francisco, il a réalisé avec son laboratoire INSERM, à l’Hôpital Henri Mondor de Créteil, les premières greffes de neurones fœtaux en France, et la première mondiale chez des patients atteints de chorée de Huntington (en 1996). Les résultats obtenus ont permis de démarrer une étude européenne (en cours) de phase II chez une centaine de patients dans 7 pays.