ok
Espace, mythe, image. Cartographie et réflexivité
14/10/2015 18:00 | Durée 01:35:55

Intervenants : Marc Dumont , Professeur en urbanisme et aménagement de l’espace, UFR Géographie et aménagement, Laboratoire Territoires, Villes, Environnement et Société, Université de Lille, Sciences et Technologies. .   Jacques Lévy , Professeur à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse), directeur du laboratoire Chôros .  

Parce qu’ils ont longtemps été affectés d’une valeur de vérité absolue, les langages cartographiques ont fini par générer un symétrique, celui de la dénonciation des mensonges qu’ils porteraient. Il est sans doute temps de banaliser les régimes de vérité de la carte : plus divers, moins différents de ceux des autres langages, verbaux ou non. Les thématiques du temps et le registre du mythe peuvent nous y aider. Si l’on reconnaît par ailleurs la force de l’imagerie et de l’imaginaire cartographiques, il faut accepter que la carte devienne un espace parmi d’autres, et non le moindre. Cela posé, on peut mieux cerner les enjeux de la cartographie contemporaine dans le cas où elle devient un instrument de pensée, intégré dans les démarches de recherche : comme la théorie à laquelle elle contribue, la carte ne porte plus l’illusion de la transparence mais devient une fiction utile en tension rigoureuse avec les autres espaces, ceux qui lui préexistent et ceux qu’elle contribuera à rendre possibles.