ok
L’eau : un bonheur qui passe, une menace durable
21/11/2017 18:00 | Durée 02:00:14

Intervenants : Bernard Maitte , Professeur émérite à l’Université de Lille ; Professeur d’Histoire des Sciences et Epistémologie ; Membre de l’UFR de physique ; Ancien directeur du Centre d’Histoire des Sciences et d’Epistémologie à l’Université Lille1. Ancien membre de l'UMR 8163 « Savoirs, Textes, Langage » (CNRS, Universités Lille 3 et Lille 1) ; Ancien responsable du Domaine de recherche « Différenciation et mutation des Savoirs » de l’UMR STL .   Francis Meilliez , Professeur émérite de géologie, Université de Lille, Sciences et Technologies .  

L’eau est un bienfait lorsqu’elle est là, mais pas trop. Composant vital dont les propriétés exceptionnelles étonnent encore les physiciens, l’eau intervient dans tous les mécanismes naturels, de la viscosité des magmas à l’échange intracellulaire. Sa présence sur Terre tient à la mécanique astronomique. Sa distribution inégale sur le globe, en dépit de mouvements permanents, est source de conflits entre communautés vivantes, humaines ou non. C’est une ressource à gérer en la respectant, plutôt qu’en voulant la plier à nos volontés individuelle et collective.