ok
La première réception française du calcul leibnizien
19/04/2018 12:00 | Durée 01:07:58

Intervenants : Sandra Bella , Université de Nantes, Laboratoire Jean Leray/Laboratoire SPHERE .  

La première réception française du calcul leibnizien à travers Analyse des infiniment petits pour l’intelligence des lignes courbes La publication en 1696 du traité Analyse des infiniment petits pour l’intelligence des lignes courbes de Guillaume de l’Hospital marque un jalon dans l’histoire de la réception du calcul différentiel leibnizien en France. Héritier de la mathématique cartésienne et pascalienne, l’auteur a appris le nouveau calcul à partir de la fin de 1691 grâce aux cours professés à titre particulier pendant un an par Jean Bernoulli puis par une riche correspondance épistolaire avec son professeur et Leibniz. C’est essentiellement à partir de ces différentes sources que l’Hospital interprète le nouveau calcul et élabore son traité. En analysant plusieurs aspects de la présentation du calcul leibnizien dans Analyse des infiniment petits, nous souhaitons caractériser cet ouvrage comme le témoin matériel de l’achèvement de la première réception française du calcul leibnizien.