ok
Table ronde : Corps, âme et esprit
15/04/2014 14:00 | Durée 00:49:58

Intervenants : Dominique Boury , Enseignant-chercheur au Centre d’Éthique Médicale de l’Université Catholique de Lille .   Philippe Breton , Professeur des Universités, Centre Universitaire d'Enseignement du Journalisme, Université de Strasbourg .   Simon Icard , Chargé de recherches au CNRS, Laboratoire d’Études sur les monothéismes .   Bernard Meurin , Psychomotricien, CHRU de Lille / CRA Nord-Pas de Calais .   Marc Parmentier , Maître de conférences en philosophie, Université Lille 3, UMR STL .  

Le questionnement éthique des neurosciences par Dominique Boury, Enseignant-chercheur au département d’éthique de l’Institut Catholique de Lille. Dans l’évolution de nos représentations collectives des rapports entre le corps et l’esprit, quelle est la place d’une réflexion éclairée par la science et par l’éthique ? Est-il légitime et utile d’appréhender du point de vue de l’éthique les progrès des neurosciences ? Les acteurs de ce champ de recherche peuvent-ils et doivent-ils répondre des implications métaphysiques, anthropologiques, politiques et éthiques de leurs travaux ? Comment penser l’engagement dans le monde des scientifiques ? La psychomotricité ou le soin à la jonction du corps et de l’esprit par Bernard Meurin, Psychomotricien, CHRU de Lille / CRA Nord-Pas de Calais. La « psychomotricité » est une profession paramédicale dont la spécificité réside dans l’attention portée aux manifestations corporelles considérées comme l’expression des rapports que l’individu entretient avec lui-même, son environnement et autrui. En ce sens, elle ne s’intéresse pas uniquement au corps comme réalité anatomique mais comme puissance d’agir en lien très étroit avec la puissance de penser. Ainsi, la psychomotricité se situe dans une approche moniste de l’être et son action thérapeutique se déploie à la charnière du sensible et du sens, du corps et de l’esprit. Animateur : Philippe Breton suivie d’un débat en présence de Marc Parmentier et Simon Icard