ok
The Mathematical Diary (1825-1832), une audace éditoriale dans l'Amérique post-coloniale
24/02/2016 12:00 | Durée 01:01:23

Intervenants : Thomas Prévéraud , CRHIA (Université de Nantes) & GHDSO (Université Paris Sud) .  

The Mathematical Diary (1825-1832), une audace éditoriale dans l'Amérique post-coloniale Thomas Prévéraud, CRHIA (Université de Nantes) & GHDSO (Université Paris Sud). Entre 1825 et 1832, paraissent à New York les treize numéros du troisième journal américain spécifiquement consacré aux mathématiques aux Etats-Unis. Indépendant depuis moins d'un demi-siècle, le pays reste encore un territoire mathématique mineur à l'échelle internationale et les productions domestiques (ouvrages, manuels, articles de recherche) peu nombreuses et coincées entre Atlantique et Appalaches. Bien avant le dernier quart du XIX siècle et l'avènement des structures et organes qui encadreront et institutionnaliseront la pratique d'une mathématique de recherche aux Etats-Unis, The Mathematical Diary constitue la plus pérenne des tentatives éditoriales de diffusion de la discipline, pourtant largement ignorée par l'historiographie. La communication mettra en avant la façon dont Robert Adrain et James Ryan, les rédacteurs en chef, fédèrent autour d'eux un groupe de lecteurs/contributeurs autour de questions-réponses qui, à façon du Ladies' Diary à Londres, sont le support du discours mathématique. L’analyse des savoirs transmis soulignera leur extrême variété en terme de champ, de difficulté et d'origine géographique, et donnera à voir une image du réseau domestique des hommes de mathématiques dans l'Amérique des années 1820.