ok
Traité transatlantique : secret des négociations ou déni de démocratie
14/04/2015 16:00 | Durée 01:30:46

Intervenants : Jean De Munck , Professeurde Sociologie, Université Catholique de Louvain, Belgique .   Bruno Poncelet , Anthropologue, syndicaliste à la Fédération générale du travail de Belgique, formateur au Centre d’Éducation Populaire André Genot, animateur de la plateforme No Transat ! (Belgique) .   Gilles Raveaud , Maître de conférences en économie, Institut d’Études Européennes, Université Paris 8 .  

Le « libre-échange » a un synonyme : le « shopping législatif » Les négociations transatlantiques touchent à un enjeu fondamental : l’autonomie laissée aux pouvoirs locaux (gouvernements nationaux, régions, syndicats…) face à des acteurs globaux (multinationales, fonds d’investissement, institutions transnationales). Par l’intermédiaire du « shopping législatif » (la mise en concurrence des systèmes législatifs locaux), le « libre-échange » (qu’il soit européen ou transatlantique) offre aux multinationales le droit de choisir librement les contraintes légales auxquelles elles sont soumises.