ok
Laurent Schwartz (1915-2002) et la vie collective des mathématiques : autour de la théorie des distributions dans les années d’après-guerre
21/04/2016 12:00 | Durée 01:01:25

Intervenants : Anne-Sandrine Paumier , Institut des Hautes Études Scientifiques (IHES) .  

Les pratiques collectives sont constitutives du travail et de la communauté mathématique et elles évoluent au cours de la seconde moitié du XXème siècle. L’exposé se propose de discuter ces pratiques collectives et leur impact sur les mathématiques en suivant la théorie des distributions de Schwartz.Par le biais biographique, en considérant Schwartz à la fois comme un acteur important qui laisse de nombreuses traces ou comme un simple témoin, sont mises à jour plusieurs formes d’organisation collective, nouvelles ou redéfinies, informelles ou institutionnelles, telles que l’entreprise de Bourbaki, le développement très rapide du séminaire de mathématiques, une certaine forme de colloques ou encore la création du premier laboratoire de mathématiques.