ok
Mutualisation des siG : expériences urbaines et régionales
11/06/2005 00:00 | Durée 00:38:05

Intervenants : Alain Pruvost , SIGALE (Système d Information Géographique de la Région Nord-Pas de Calais), Mission Analyse spatiale du Conseil régional Nord-Pas-de-Calais .   Thierry Thieffry , Agence de Développement et d'Urbanisme de Lille Métropole .  

Atelier animé par Alain Pruvost (SIGALE) et Thierry Thieffry. Dans les administrations, les collectivités territoriales et les organismes divers d’aménagement, le développement des SIG a été fulgurant depuis une dizaine d’années. Selon l’enquête présentée par IETI-Consultants (http://www.ieti.fr), l’administration de l’Équipement et celle de l’Environnement sont maintenant équipées en totalité, celle de l’Agriculture à 85 %, celle des Impôts à 70 % et celle de l’Intérieur à 45 %. Selon la même source,les régions, les départements et les communes de plus de 50 000 habitants sont aussi totalement équipés ; les communes de plus de 10 000 habitants, qui n’étaient équipées qu’à 25 % en 1997, le sont maintenant à 60 %; les communes de plus de 5 000, à 35 %; et on trouve même 5 % des communes de moins de 5 000 habitants qui sont aujourd’hui dotées d’un SIG. L’utilisation des SIG y est cependant envisagée surtout comme une simple « modernisation technique », correspondant à l’amélioration de « l’atelier cartographique » traditionnel. Comme pour tous les systèmes de gestion de bases de données informatiques, l’outil modifie la façon de traiter les problèmes et l’utilisation des SIG par les administrations se poursuit bien souvent en dehors d’une véritable réflexion géographique.