ok
Modélisation de l'hybridation de l'ADN dans les biopuces Affymetrix
03/02/2006 00:00 | Durée 00:22:24

Intervenants : Enrico Carlon , IRI (Institut de Recherche Interdisciplinaire) .  

L’Institut de Recherche Interdisciplinaire de Lille Unique en son genre, l’IRI regroupe des biologistes, des chimistes, des physiciens, des mathématiciens et des informaticiens, qui inventent ensemble une approche intégrée ou systémique de la biologie. A l’heure actuelle, une petite quarantaine de chercheurs appartiennent à l’IRI. Ils sont hébergés à l’Institut de Biologie de Lille (IBL), à l’Institut d’Electronique de Microélectronique et de Nanotechnologie (IEMN) et à l’Institut des Hautes Etudes Scientifiques (IHES), en attendant la construction d’un bâtiment, dont la livraison est prévue pour la fin de l’année 2007. Le séquençage total du génome humain (ainsi que d’autres organismes vivants) est une première étape d’une formidable accumulation de données, rendue possible par l’association entre la biologie moléculaire, l’informatique et les micro- et nano-technologies. Pour “reconstruire”, comprendre dans le détail et dans toute sa complexité le fonctionnement du vivant, de nouveaux outils et concepts sont nécessaires. Dans ce but, c’est une recherche interdisciplinaire qu’il est important de développer, permettant de mobiliser des approches expérimentales et théoriques diverses, ciblées vers des questions ou des systèmes biologiques définis. La construction de l’IRI a initié une dynamique de collaborations entre ses équipes et les laboratoires de la région. Le 3 février 2006, une journée IEMN/IRI a permis de faire le point sur les projets initiés à l’interface entre micro/nanotechnologie et biologie. Devant un public d’une centaine de personnes, la multiplication des sujets originaux, a confirmé l’importance croissante de cette recherche et sa richesse potentielle.