ok
Applications aux futurs instruments spatiaux et suivi des performances des instruments en exploitation
24/03/2015 11:00 | Durée 00:37:21

Intervenants : Adrien Deschamps , CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) .   Clémence Pierangelo , CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) .  

Le CNES, en collaboration avec l’Université de Lille 1, organise à Lille, du 23 au 25 mars, l’atelier « Trattoria 2015 ». Cet atelier est consacré aux codes de transfert radiatif dans l’atmosphère terrestre pour les applications de télédétection spatiale, opérant sur l’ensemble de la gamme des longueurs d’onde, de l’ultraviolet aux microondes. Ces codes sont fondamentaux pour la préparation des instruments de télédétection, ainsi que pour le traitement des données satellites. Cet atelier fait suite à celui organisé à Fontainebleau en Avril 2008 et il se positionne en particulier dans un contexte de préparation des futures missions spatiales. Les objectifs de cet atelier, ouvert à la communauté nationale et européenne francophone, sont les suivants : - Evaluer les besoins en codes de transfert radiatif, dans les cinq ou dix prochaines années, des principaux utilisateurs français et européens (scientifiques, météorologistes et climatologues, agences spatiales, sociétés d’algorithmie). On limite le champ d’application des LTR concernés à l’atmosphère terrestre. - Dresser un panorama des codes actuellement utilisés en les classant suivant leurs principales caractéristiques, présenter leurs principales évolutions depuis 2008 et identifier leurs utilisations dans différentes champs d’application. - Se faire rencontrer les différentes communautés utilisatrices et inciter à une plus grande convergence des codes utilisés en France, au moins par domaine spectral et pour les modèles de grande précision (surtout pour les scientifiques soutenus par le CNES). - Faire mieux connaître les logiciels développés et les bases de données associées, en particulier ceux réalisés avec le concours du CNES pour ses propres missions.