ok
Évaluer les politiques de la ville : les mutations urbaines et sociales sont-elles évaluables ?
11/03/2014 19:00 | Durée 01:55:54

Intervenants : André Bruston , Maître de conférences retraité, ancien conseiller scientifique du Ministère de la Ville .   Gilbert Elkaïm , Directeur de l’Institut Régional d’Administration de Lille .  

En partenariat avec l’Institut Régional d’Administration Par André Bruston, Maître de conférences retraité, ancien conseiller scientifique du Ministère de la Ville. Animé par Gilbert Elkaïm, Directeur de l’Institut Régional d’Administration de Lille. Les politiques de la ville en France trouvent leur origine au début des années 80, plus de 30 ans déjà et, dès le début, elles ont été l’objet d’une quadruple approche : le contrôle de l’action, comme il sied à tout fonctionnement administratif, la pratique de la recherche en sciences sociales, l’évaluation spécifique à cet objet, et enfin le débat politique qui, comme on le sait, n’a jamais déchiré les protagonistes au point de mettre fin à ces politiques… En revanche, faute de connaître les causes des dysfonctionnements auxquels on voulait remédier, la pratique des diagnostics préalables s’est généralisée, et a engagé la réflexion sur la « mesure » des effets des remèdes choisis. Et là, il est possible de déceler des écarts sensibles dans la conception de cette mesure, mesures statistiques (sur quels indicateurs ?), évaluation par les comités de pilotage, évaluation par les acteurs, évaluation par les groupes habitants des quartiers… ou encore la recherche.