ok
Transmission et création - Instrumentalisation de la Culture
04/11/2004 14:00 | Durée 02:20:31

Intervenants : Alain Cambier , Docteur en philosophie, professeur en classes préparatoires, Lycée Faidherbe, Lille .   Thierry De Duve , Historien de l’art et philosophe, professeur à l’Université de Lille 3 .   Nabil El-Haggar , Maitre de conférences, Vice-président chargé de la Culture, de la Communication et du Patrimoine Scientifique, Université Lille 1 .   Alain Fleischer , Artiste, directeur du Fresnoy – Studio National des Arts Contemporains, Tourcoing .   Robert Gergondey , Mathématicien, Enseignant-Chercheur à l'Université de Lille 1 .   Chantal Lamarre , Directrice de Culture Commune, Scène Nationale du Bassin Minier du Pas de Calais .   Robyn Orlin , Chorégraphe (Afrique du Sud) .  

Qui parle de création et de sa transmission parle de tradition. On dit souvent que l’art d’avant-garde a rompu avec la tradition. Je pense que c’est une erreur. L’avant-garde est non seulement une tradition mais aussi la poursuite de la tradition, ou du moins d’une tradition, celle qu’on associait autrefois au « grand art » ou aux « arts majeurs ». Mais c’est une tradition qui s’est poursuivie dans des conditions hostiles et qui, pour se maintenir, a dû prendre le masque d’une anti-tradition. Ce que cela signifie, c’est que le mode sur lequel la tradition se transmet a radicalement changé. Je parlerai du mode de transmission de l’art d’avant-garde, et j’en tirerai quelques conséquences pour l’enseignement de l’art aujourd’hui.